Bulles de web c’est l’activité créée par Gaëlle, une entrepreneure passionnée en web marketing & chroniqueuse culinaire. La tête toujours pleine d’idées et de nouveaux projets, je suis une grande admirative de son énergie et sa créativité débordante.

Gaëlle, vous l’aurez compris, fait partie des entrepreneures avec qui j’ai le plaisir de m’entourer et de coopérer. Je vous propose donc aujourd’hui son interview pour vous faire découvrir son parcours et ses aspirations.

 

Quel était  ton parcours avant de lancer ton activité ?

Après mon master en marketing et entreprenariat à Bordeaux, j’ai travaillé pendant 3 ans dans les secteurs du marketing promotionnel et évènementiel. J’ai fait la promotion de services de loisirs créatifs dans une enseigne multiculturelle. Puis, j’ai intégré le service communication d’une agence de la protection de l’environnement et du climat avant de me retrouver à promouvoir des programmes de mobilité européenne dans une agence institutionnelle de l’éducation et la formation.

Ainsi, j’ai fait mes armes dans ces entreprises tout en nourrissant cette envie de donner plus de sens à mes actions. J’avais envie d’allier passion et travail et de mettre une dimension humaine dans mes projets. C’est ainsi que je me suis lancée le défi de créer mon job.

 

L’entrepreneuriat a-t-il toujours été une évidence pour toi ?

Je peux dire avec le recul que l’entreprenariat est devenu une évidence le jour où je devais créer une entreprise fictive pendant mes études supérieures. Ca a été l’élément déclencheur. Avec le temps, c’est devenu une évidence d’entreprendre ma vie. J’ai intégré Coop’alpha, une CAE au sein de laquelle, j’ai (enfin) lancé mon activité.

 

Peux-tu nous décrire ton activité et  tes projets aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis heureuse de faire partie des profils de slasheuses. Je suis une multi-entrepreneure qui virevolte entre son pc, son smartphone et son tablier.

Concrètement, je forme et conseille les entreprises dans la gestion de leur présence en ligne. Pour cela, je les accompagne dans leurs usages social médias, dans leur stratégie de contenu éditorial afin qu’elles rayonnent sur la toile. Ma mission est de développer leur E-réputation. Avec mes clients, j’écris de jolies bulles de web.

Puis, quand vient le week-end, j’enfile le tablier pour animer mes ateliers de cuisine autour des épices du monde. Je tiens le site mon bonheur gourmand, et je gère ce petit bout de moi sur le web entre recettes, foodtrip et sessions de cuisine créatives. Ainsi, j’accompagne les marques à promouvoir leur identité culinaire en ligne, les territoires à valoriser leurs terroirs.

Mon double profil me permet d’allier numérique et Food culture. Aujourd’hui, mon clavier est aussi indispensable que mon tablier 😉

 

D’après toi, quel est l’état d’esprit d’une entrepreneure ?

Je crois qu’il y a autant d’états d’esprits que d’entrepreneures. Entreprendre est chemin tant introspectif, qu’une réalisation de soi. Chaque entrepreneure doit définir sa réussite, se donner les moyens d’atteindre ses aspirations et défier ses limites. L’état d’esprit d’une entrepreneure est donc la recette qui lui ressemble, avec authenticité.

 

Si tu avais un conseil à donner à des femmes qui ont peur de se lancer ?

La peur, en voici un mot qui devient pluriel quand on entreprend. Mesdames, il n’y a pas de meilleur moteur que la peur, elle vous révèlera une volonté insoupçonnée. Trompez-vous, recommencez, apprenez, respirez, remettez en question et foncez ! De nombreuses structures peuvent vous accompagner dans vos premiers pas d’entrepreneures, vous jugerez de la suite après avoir essayé.

 

Si tu avais un pouvoir magique pour changer quelque chose à ton quotidien, quel serait il ?

J’aimerais pouvoir alterner la couleur des gens, leur âge, leur taille, leur habits… pour montrer que l’apparence ne fait pas l’homme. Ainsi, je pourrais inciter à plus de bienveillance et de tolérance envers soi-même et envers les autres.

 

Le(s) lieux que tu préfères pour travailler ?

Mon lieu préféré reste de loin mon chez moi. J’y suis au calme et en tongue toute l’année. De temps en temps, j’aime aller au Rocher de Palmer le lieu est agréable pour écrire et se concentrer. C’est là, que j’ai écrit et validé mes premiers programmes de formation. J’adore parfois me rendre au Sand by Coffee parce que les playlists sont tops et que j’y réussi tous mes plans de comm’. Enfin, le SIP coffee bar est aussi un lieu où j’aime travailler, je me laisse tenter par les délicieux cookies et j’y ai écrit mes plus belles publications. 😉

 

Pour en savoir plus sur les activités de Gaëlle :

Entreprendre au féminin, à lire également :

Plus d'actualités Web Créatrice

OctOpus, le site de la formation 13 du Rocher de Palmer - 2019

Fin novembre se terminait la 13e formation numérique de deux mois du Rocher de Palmer. Cette année, la formation était un peu spéciale dans le sens où elle prolongeait le projet Opus avec des participants de Mont-de-Marsan, Pau & Cenon. La formation s’est clôturée par un sympathique after-work au Rocher, associé à la formation Web […]

Entreprendre au féminin avec Solène

Aujourd’hui je vous propose une nouvelle interview d’entreprendre au féminin avec Solène alias Solcito. Entrepreneuse, blogueuse, voyageuse, aventureuse, journal(euse ?)iste, Solène est une entrepreneure de talent. Sa plume vous invite au voyage depuis votre chaise et vous glisse des rayons de soleil entre les lignes. C’est une alliée dans mon aventure entrepreneuriale et elle peut […]

Cette année j’ai la chance de participer à un nouveau projet du nom d’Opus. Ce projet à dimension régionale, s’appuie sur les actions du Forum du Rocher, c’est-à-dire des actions d’insertion à travers la culture et le numérique. Opus s’est déroulé à Mont-de-Marsan, puis Pau en juin et débarque à Cenon en septembre avec au […]